Pages

Categories

Recherche


Comment compiler et installer votre propre noyau Linux

Comment compiler et installer votre propre noyau Linux

par
27 janvier 2014
Linux
No Comment

Linus Torvald, le père de Linux, nous a sorti en ce début d’année une magnifique update de son noyau en version 3.13 apportant alors beaucoup d’améliorations.

A travers cet article, vous allez apprendre à compiler, comme des grands, et installer votre propre noyau (kernel). La dernière version du kernel 3.13 (à ce jour) sera utilisée pour cette démonstration.

Comprendre le role du noyau

l’explication littérale du noyau = cœur de notre système (OS) !
Appelé aussi kernel, il s’occupe principalement de la communication entre software/hardware:
Le matériel est inutile sans un système d’exploitation capable de faire interagir les composants de notre machine entre eux pour le traitement des données et effectuer des calcules complexes.

Comprendre le démarrage de l’ordinateur est primordiale

d’abords, le BIOS initialise électriquement chaque éléments, vérifie ses capacités et ajuste l’ensemble des composants du système (ordre de priorité des bus, la fréquence d’horloge des port et du processeur …).

Après cette phase d’initialisation, le noyau (kernel) prend le relais pour gérer les accès aux ressources matérielles afin de répondre aux instructions des utilisateurs.

Le rôle du noyau va être de compléter l’initialisation du matériel, il va charger les drivers et/ou de firmwares spécifiques, puis de gérer l’accès concurrentiel aux ressources de notre machine.

Présenté ainsi, un noyau est donc premièrement un puissant gestionnaire de ressources qui va permettre l’utilisation d’un périphérique, charger en mémoire un fichier stocké sur le disque dur, lancer les commandes matérielles liées à l’impression de ce fichier.

Pourquoi compiler son noyau

Beaucoup de distributions Linux tel que Fedora ou Debian mettent en place un noyau dit générique lors de l’installation de cette dernière. Il s’agit simplement d’un kernel intégrant un maximum de fonctionnalités et de drivers, l’avantage étant d’avoir un maximum de compatibilités matérielles et par conséquent, simplifier la prise en main du système par les utilisateurs.

En revanche, vu la taille importante du noyau, qui comprend beaucoup de drivers inutiles à l’utilisation du système, il est encore plus pratique de configurer son propre noyau pour enlever tous ce superflu afin de l’optimiser et le rendre encore plus rapide.

L’intérêt de la compilation de son noyau ne s’arrête pas là, il est également possible de recompiler le noyau afin de combler des failles de sécurités ou d’intégrer des nouvelles fonctionnalités en le mettant à jour, d’où l’intérêt de passer à ce nouveau kernel 3.13.

Avant de commencer, vérifions la version de notre noyau actuelle:

root@dzintegrateur:~# uname -a
Linux dzintegrateur 3.2.0-4-686-pae #1 SMP Debian 3.2.51-1 i686 GNU/Linux

Nous utilisons pour cette vidéo, une machine virtuelle sous Debian Wheezy 7 32 Bits dont le noyau est à la version 3.2.0. Evidemment, tous cela est valable pour les dérivés tel qu’Ubuntu, Mint …

Commençons la compilation et l’installation du kernel

  1. Installez (si ce n’est pas déjà fait) les outils de compilation
  2. apt-get update
    apt-get install gcc libncurses5-dev dpkg-dev
    
  3. Préparons notre dossier de compilation
  4. mkdir /kernel
    cd /kernel
    wget --no-check-certificate https://www.kernel.org/pub/linux/kernel/v3.x/linux-3.13.tar.xz
    tar xvfJ linux-3.13.tar.xz
    cd linux-3.13/
    
  5. Commençons la configuration de futur noyau
  6. make menuconfig
    

    Utilisez le bouton de tabulation pour sauter d’un paramètre à un autre puis le bouton espace pour décocher/cocher et pour valider le bouton Entrer.
    Pour notre cas, nous avons décoché uniquement 64-Bits Kernel (notre machine est une 32 Bits).
    Une fois l’option choisie, faites Save, Ok puis Exit.

  7. Compilez votre noyau
  8. make -j 5 KDEB_PKGVERSION=1.dzintegrateur deb-pkg
    

    La compilation m’a prise 40 minutes, vous pouvez donc prendre un café entre temps 🙂

  9. Installez votre noyau fraîchement compilé
  10. dpkg -i ../linux*.deb
    
  11. Reboutez votre machine
  12. reboot
    
  13. Vérifiez la nouvelle version de votre Kernel
  14. uname -a
    

Nous vous invitons à nous faire part de vos remarques et vos appréciations en commentaire où par e-mail: redac@dzintegrateur.com

Related Post

Facebook

Twitter

LinkedId